Philippe Starck par la Galerie A1043

Philippe Starck : la consécration internationale du pionnier d’un design original | 2/2

469
469

Philippe Starck a brillé dans le ciel du design des années 80. Loin d’être une étoile filante, son œuvre est présente aujourd’hui dans deux nombreuses expositions et musées. Ce qui a entraîné le créateur au sommet du design contemporain. Il collectionne les trophées en gardant dans la manière de s’analyser une certaine humilité et une grande dose d’originalité.

L’exposition monographique et rétrospective du Centre Pompidou — 1988

Philippe Starck a mis en scène des expositions thématiques qui ont contribué à la renommée internationale de son œuvre. Comme « Design français 1960-1990, trois décennies » à Paris, au Centre Georges-Pompidou en 1988. Cette exposition monumentale guida les Starck aficionados, à travers 11 imposantes stèles de bonze à l’image de l’architecte d’intérieur. Elles ont ponctué l’espace et ont commenté les images de 200 réalisations du designer projetées sur des écrans plasma placés au-dessus des stèles et richement encadrés à la manière des grands tableaux.

Quand Philippe parle de Starck…

« J’ai quitté l’école en 4e , je ne sais pas écrire, je ne connais pas mes tables de multiplication ni mon alphabet, j’ai un petit manque général de culture…». Malgré cela, c’est lui qui décide finalement de son avenir. Dans une fulgurante compréhension des possibilités d’existence, dans tous les sens du terme, que le design lui démontre au début des années 70.

Pas artiste du tout, il est « une éponge, un magma », dit-il aujourd’hui, capable de restituer avec précision une position morale dans le champ du design. Encyclopédiste à sa manière, il s’approprie l’histoire du design et s’en sert quotidiennement, non comme un chercheur mais comme un acteur qui utilise les mimiques (gimmicks) qu’il croise sur son chemin pour nourrir l’humanité.

Starck se dit « producteur agitateur » et s’exprime au travers de la matière, insufflant une âme à ce qui l’entoure. « Subversif, éthique, écologique, politique, humoristique… C’est ainsi que je vois mon devoir de designer. » dit-il souvent.

Philippe Starck prix GQ

Un créateur couronné de récompenses et de distinctions

Le vendredi 4 novembre 2016, lors d’une cérémonie officielle au Palace Hotel de Madrid, Philippe Starck a été honoré du titre d’« Homme de l’année 2016 » par le magazine GQ, dans la catégorie « designer contemporain le plus influent ».

Philippe Starck compte un nombre de prix incroyable. Il a été récompensé en France, aux États-Unis ou encore en Italie.

Ses rêves sont des solutions si essentielles qu’il a été le premier français à être invité aux conférences TED (Technology, Entertainment & Design) aux côtés de participants renommés tels que Bill Clinton et Richard Branson.

« C’est un génie, il a une production gargantuesque, on peut le comparer au peintre Picasso, il ne raconte jamais la même chose, cela change tout le temps. » raconte Valérie Bouvier, directrice de la « Remix Gallery » située au Marché Paul-Bert et spécialisée dans les créations des années 80. Lorsque l’on parle de Philippe Starck, elle ne s’arrête pas, c’est une passion. On retrouve d’ailleurs une grande partie du travail des années 80 de son designer fétiche, exposé dans sa Galerie.

Pour Philippe Starck, le design n’est pas qu’une question de production d’objets quotidiens, mais aussi un acte de création qui intègre passions, désirs, motivations, questions et interrogations, perception globale de notre environnement et du monde.

Inventeur et directeur artistique, Philippe Starck est certainement tout ce qui précède, mais plus que tout, c’est un honnête homme, digne héritier des artistes de la Renaissance.

Sources :
_ Raymond Guidot, Histoire du Design 1940-2000, Hazan, Paris, 2000.
_Chloé Braunstein-Kriegel, Les années Staudenmeyer : 25 ans de design en France, NORMA, Paris, 2009.
_ Catalogue d’exposition du Mobilier National, 1964 MOBILIER NATIONAL 2004 40 ANS DE CREATION, Réunion des Mureaux Nationaux, Paris, 2004

Photos:
– Nous remercions la Galerie A1043 pour la photo du luminaire Easy-light.
– Crédit photo Leticia Diaz. Site official Starck

Pour tous les design aficionados qui ont loupé le premier volet:
« Philippe, architecte d’intérieur à la rencontre de Starck designer | 1/2 « , retrouvez le ici.

In this article