Cees Braakman : emblème du design hollandais d’après-guerre

381
381

Né à Utrecht, aux Pays Bas, Cees Braakman a mené sa carrière de designer en intégrant très jeune l’entreprise de meubles Pastoe, dans laquelle son père est dessinateur, et en prendra la tête en 1948.

La vision sociale du design dans les Pays-Bas d’après-guerre

Après 1945, vient le temps où les entreprises doivent reconstruire leurs installations. Elles profitent de cette période pour restructurer leurs processus et leurs méthodes de fabrication. Après avoir réussi à rassembler suffisamment de machines, Pastoe peut relancer la production de mobilier. En qualité de directeur et de chef de projet, de 1945 à 1978, Cees Braakman développera plusieurs lignes de mobilier et accrochera une identité nouvelle au catalogue de produits.
Dans le même temps, les Pays-Bas sont eux aussi plongés dans une approche de reconstruction, misant sur une architecture moderniste et sociale à grande échelle. Braakman s’inscrit donc pleinement dans la mouvance de l’époque en dessinant des meubles adaptés aux petits espaces et développe des pièces de mobilier fonctionnelles tout autant qu’esthétiques.

Une inspiration venue des Etats-Unis

Cees Braakman - PastoeEn 1947, Braakman est envoyé aux États-Unis pour étudier les méthodes de conception et les procédés de fabrication. Et c’est en visitant Herman Miller qu’il tombe sous le charme des travaux du couple Eames. De retour en Hollande et devenu directeur de Pastoe, il introduit alors la technique du cintrage de contreplaqué (avec, par exemple, la série SB à partir de 1950) et de nouvelles lignes de meubles modernes en bois, matériau qu’il ne cessera d’utiliser sous différentes formes (massif, contreplaqué, chêne, palissandre…) quand d’autres comme Friso Kramer se spécialiseront dans le travail du métal plié.

Le « Good Living Foundation »

Au cours des années 1950, les meubles de Cees Braakman sont soutenus par le «Stichting Goed Wonen» (Good Living Foundation), une association qui rassemble fabricants, designers, consommateurs et distributeurs afin de promouvoir les lignes et les produits issus d’une esthétique partagée.
Cees Braakman - PastoeL’association publie une revue dans laquelle le mobilier Pastoe sera, à plusieurs reprises, mis en avant pour les qualités modernes, élégantes et extrêmement fonctionnelles de son design. On pouvait y lire comment la conception du mobilier comme l’intérieur d’un tiroir, réalisé d’une seule pièce de contreplaqué moulé, permettait un nettoyage facile. Ce soutient pragmatique a aidé l’entreprise à retrouver sa clientèle et à se créer une réputation d’avant-gardiste.

Conceptions modulaires

À partir de 1955, Braakman consacrera une grande partie de son travail à la recherche et la conception d’armoires modulaires. Son approche était que l’utilisateur devait pouvoir choisir, parmi une variété de bois et de modules différents, une combinaison lui permettant de créer un système « sur mesure ».

Cees Braakman - Pastoe
C’est en s’intéressant à cet aspect modulaire du mobilier qu’il recevra le prix de la triennale de Milan en 1957 pour ses armoires « Made-to-measure », proposées au salon dans une version en teck.

Les pièces iconiques exposées au Stedelijk Museum d’Amsterdam

L’homme est aujourd’hui considéré comme un des plus grands designers néerlandais et certains de ses travaux sont exposés à Amsterdam, au célèbre Stedelijk Museum. Les chaises en métal grillagé, SM15 et FM15, traduisent ainsi son admiration pour les Eames quand sa desserte Mobilo, créée en 1953, revendique un travail de la matière et de la forme précis. Pastoe poursuit aujourd’hui ses activités, marquée par l’approche modulable et combinatoire qu’avait su imposer le designer il y a près de soixante-dix ans.

 

:: Julie Mallet-Cocoual.

 

Cees Braakman - Pastoe

In this article