585
585

A la fin des années 60, l’avant garde italienne use délibérément de références à la culture pop pour créer des objets manifestes qui restent parmi les plus emblématique aujourd’hui.

Créé en 1971 par les designers italiens Giorgio Ceretti, Pietro Derossi et Riccardo Rosso, le fauteuil Pratone fait parti de la série « Multipli ». Il a été produit par Gufram.

Pratone - Gufram - 1971Réalisé en mousse de polyuréthane auto-formé recouverte d’une peinture lavable (Guflac) résistante aux intempéries, ce fauteuil a été conçu pour le repos individuel ou collectif.

Influencer le comportement

Le Pratone souhaite amener les utilisateurs à se libérer de leurs habitudes de comportement. Il vient en rupture avec les conventions, le formalisme et donne une occasion de battre en brèche les canons du bon goût moderniste.

Ancré dans la fin des années 60, les matières plastiques apparaissent providentielles. Elles libèrent les formes. La société retrouve la prospérité et entre dans une nouvelle aire, celle de la consommation. Les formes, les couleurs et la fantaisie est réintroduite dans le mobilier, les vêtements, les objets du quotidien. Les ondulations remplacent les lignes fluides et droites de la décade précédente.

On ne s’assied pas dans le Pratone, on s’y jette sans retenue !!!

In this article