2825

Quelques mois après le départ pour d’autres lieux du célèbre chanteur, compositeur, acteur, producteur mais aussi collectionneur, David Bowie, une partie de ses effets personnels est vendue par Sotheby’s Londres.

David Bowie, qui avait étudié l’art et le design avant de commencer une carrière dans la musique, a toujours manifesté un grand intérêt pour les arts. Il avait rencontré Andy Warhol à la Factory à New York en 1971, et c’est naturellement qu’il a été attiré par les grands noms qui ont marqué son époque.

David Bowie - Collection Memphis - Sotheby'sCollectionneur d’art et de design

Ainsi, on trouve dans sa collection on retrouve donc des œuvres d’artistes qui, comme lui, ont laissé une empreinte sur les générations futures. Ce sont celles d’Henry Moore, de Graham Sutherland, de Frank Auerbach, de Basquiat, Navarra, ou de Damien Hirst que les collectionneurs d’art viendront s’arracher.
Loin de se limiter à l’Art Britannique, qui constitue le cœur de sa passion, la curiosité de Bowie l’amène à l’art brut, au surréalisme et au design. Sur les 400 lots, on ne trouve pas moins de 100 pièces de design, ce qui en dit long sur sa passion et ses goûts de collectionneur.  « L’art est la seule chose que j’ai toujours voulu posséder. Il a toujours constitué, pour moi, une source d’inspiration inépuisable. Je m’en sers. Il peut changer mon état d’esprit quand je me lève le matin. La même œuvre peut m’influencer de différentes manières, selon la situation dans laquelle je me trouve », avait confié David Bowie au New York Times en 1998.

David Bowie - Collection Memphis - Sotheby'sLe Memphis Group représenté en nombre

Le travail de l’excentrique designer Italien Ettore Sottsass s’immisce dans sa collection avec l’étagère « Casablanca » (première collection de 1981) considérée comme une œuvre fondatrice du design post-mod (4 500 à 6 500 euros).
Une nombre important de luminaires du même designer sera proposé à la vente, comme la lampe « Don » (300-500 euros), « Valigia » (300-400 euros), « Pausania », « Ashoka » et deux exemplaires du lampadaire « Treetops », et bien d’autres…

Au coté d’œuvre(s) d’Ettore Sottsass, on trouvera des productions de Michele de Lucchi (les chaises « Riviera », la table « Burgundy » et une paire de chaise « First »), le cabinet « Antibes » de George J. Sowden, le fauteuil « bel air » et le sofa « Big » de Peter Shire, des oeuvres de Marco Zanini, Marco Zanuso, Matteo Thun et j’en oublie… Au total, ce sont d’importantes pièces du Memphis Group qui seront proposées au plus offrant.

David Bowie - Collection Memphis - Sotheby'sUn Radiofonografo des frères Castiglioni !

Il est surprenant de découvrir que le musicien le plus innovant et audacieux de sa génération écoutait de la musique sur un appareil atypique : le Radiofonografo no. RR 126 . Il s’agit d’un tourne-disque tout-en-un avec amplificateur et haut-parleurs intégrés, commercialisé en 1965 et conçu par les frères Pier Giacomo et Achille Castiglioni pour la marque italienne Brionvega. (900 à 1 300 euros).

Tristesse pour les fans

La communauté des fans de Bowie est particulièrement touchée par cette vente prématurée à seulement quelques mois de son décès. « Je suis un peu déçu par cette si rapide dispersion… ils disent avoir gardés les pièces auxquelles il tenait le plus », nous confie Christophe, administrateur du site Biographie.David.Bowie, « Ce qui est connu, c’est qu’il lui arrivait de trouver l’inspiration à travers ces œuvres… elles avaient donc une très grande importance à ces yeux ».

« Eclectique, improvisée, sous-estimée : la collection de David Bowie offre un aperçu unique dans le monde personnel de l’un des plus grands esprits créatifs du 20e siècle » , a déclaré Oliver Barker, responsable de Sotheby’s pour l’Europe. Sa famille a indiqué vendre ces oeuvres par manque d’espace. « Il est temps de donner aux autres l’opportunité d’apprécier – et d’acquérir – l’art et les objets qu’il admirait tant », a-t-elle expliqué, confiant aussi avoir gardé plusieurs pièces pour des raisons sentimentales.

David Bowie aimait tout ce qui était Pop. Ce sont les œuvres fortes symbolisant cette époque que les amateurs viendront chercher en priorité en novembre à Londres…

Tournée mondiale en avant-première:

– Londres: 20 juillet – 9 août;
– Los Angeles: 20 – 21 septembre;
– New York: 26 – 29 septembre;
– Hong Kong: 12 – 15 octobre.

Exposition

– Bowie/Collector, 1er – 10 novembre,
Sotheby’s New Bond Street, Londres;
Ventes – Sotheby’s London
Partie I: Art moderne et contemporain,
vente du soir, 10 novembre 2016,
Partie II: Art moderne et contemporain,
vente du jour, 11 novembre 2016 ;
Partie III: Design post-moderne:
Ettore Sottsass et le groupe de Memphis, 11 novembre 2016

En savoir plus : goo.gl/iAiPb3

David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's  David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's David Bowie - Collection Memphis - Sotheby's

In this article