1463

Le salon international fête ses 20 ans cette année. Retour subjectif sur son édition parisienne qui a eu lieu du 4 au 8 septembre et qui était placée sous le thème du précieux.

Après avoir arpenté les allées de l’édition 2015, Julie nous faire partager les dernières tendances et points forts de l’évènement.

Les matériaux perdent de leur brutalité

Maison et objet 2015Si le thème annonçait d’emblée l’intention du salon cette année, on est agréablement surpris par le renouveau dans le traitement des matériaux nobles : le bois, le marbre, le cuivre ou le béton s’inscrivent toujours dans les tendances du design 2015-2016 et sont davantage travaillés. Les alliances sont quant à elles parfois surprenantes : une commode en bois, recouverte de velours et surmontée d’un pan de miroirs cerclés de laiton (de chez Bonotto Editions) vaut le détour ! Les murs et les sols jouent le jeu d’une apparence naturelle : revêtements muraux en feuille de pierre chez Slate Lite, pierres naturelles et marbres chez Solidnature ou bois sculpté chez Etienne Moyat : l’heure est au durable.

Du mobilier qui intrigue

Maison et objet 2015Côté design pur, beaucoup de créations restent dans la continuité des années précédentes mais certaines pièces créent la surprise. Je pense à l’ensemble Bandas designé par Patricia Urquiola pour Gan, la maison espagnole. Ce set canapé / tapis qui ne fait plus qu’un dévoile un travail époustouflant qui se veut à la frontière de l’artisanat (la matière est tissée selon les codes de la broderie) et de la création artistique: l’effet est surprenant. J’ai également beaucoup apprécié le travail de Giulio Lacchetti , qui produit chez Interno Italiano du mobilier en collaboration avec des artisans italiens, à l’image de la bibliothèque en noyer Nepi, modulable et basée sur un système simple d’emboîtement.

Pour la mise en scène, le coup de cœur revient à &tradition qui réédite les grands noms du design comme les designers actuels. La révélation de cette année : la table basse Palette de Jaime Hayon, qui arbore une fine alliance marbre et métal. Quant au canapé Grid du studio Pool, édité par Petite Friture, il marque lui aussi la volonté de mélanger les matériaux (bois, métal, cuir et tissu) tout en préservant une simplicité graphique.

Le luminaire : l’éclectisme est de mise

Le verre, très présent, se retrouve un peu sous toutes les formes. On retiendra les suspensions Hind Rabii, marque fondée par deux anciens ingénieurs, qui allient différents matériaux au verre comme le cuivre ou l’acier. Mais la surprise vient de Valerie Objects avec son travail de combinaison mobilier / luminaire. Un esprit graphique, des lignes efficaces et des couleurs tranchantes permettent à ce stand de se démarquer car il va à l’essentiel et à la fonction : une belle leçon de design.

Dans un autre genre, la lampe Raie Longue de Didier Marfaing est également intéressante par ses proportions : un grand disque en aluminium dans le prolongement d’une tige en acier s’inscrit dans l’espace comme en apesanteur.

Maison et objet 2015

In this article